Le colloque vise à proposer une réflexion d’actualité et renouvelée de la manière dont les rapports du citoyen à la confection de la loi peuvent être saisis par le droit. Le constat d’une démocratie française à bout de souffle conduit à de nombreuses revendications en faveur d’une plus grande participation du citoyen à la fabrication de la loi. 

Si son principe n’est plus réellement critiqué, et si les idées permettant une telle contribution du citoyen aux affaires publiques ne manquent pas, la mise en pratique n’est pas si aisée car elle ne peut se faire sans un bouleversement des conceptions traditionnelles de la représentation, de la place des acteurs politiques dans le processus législatif et des équilibres entre les pouvoirs.

Le projet vise à mettre en évidence ces bouleversements sur le plan juridique ; il a également une portée prospective et prescriptive. Le dialogue entre chercheurs mais aussi avec les acteurs de cette reconfiguration, membres des institutions, a vocation à permettre de mener à bien ces objectifs.

   

LOGO_ORIGINAL.jpg

 

logo.png

 

ILF

 

Université Aix Marseille

 

 

Personnes connectées : 1